Julien Jorge

Mon portfolio en ligne.

Plee the bear

Plee the Bear est un jeu de plates­-formes que je co­-développe durant mon temps libre. Mon activité principale est de programmer, mais je réalise aussi de nombreux dessins. Cette page en présente quelques uns.

Écran titre

Écran titre
L'écran titre du jeu.

L'écran titre, ci­-contre présente le héros au premier plan et les silhouettes des principaux ennemis sur l'horizon. L'espace en bas à droite est libre pour pouvoir y afficher le menu principal du jeu. Cette image sera sûrement remplacée dans la version finale, mais il fallait quelque chose à présenter au public en attendant.

Bonus, pouvoirs et pierres

Notre héros a deux moyens de se défendre contre l'ennemi : lui donner une bonne grosse baffe ou lui jeter une pierre. Accessoirement, la puissance de ces attaques peut être modifiée en ayant obtenu un pouvoir d'eau, de feu ou d'air.

Il n'est pas évident de présenter ces pouvoirs au joueur. Nous avions tout d'abord envisagé de les illustrer par un élément flottant en l'air, que le joueur récupérerait en passant dessus. L'inconvénient de cette approche est que le joueur peut alors prendre involontairement un pouvoir. Finalement, nous avons opté pour une représentation des pouvoirs et bonus sous une cloche de verre, que le joueur doit briser par une bonne grosse baffe. Ainsi, l'obtention d'un pouvoir ne se fait que si le joueur le souhaite.

Les bonus
Les différents bonus.

L'image ci-contre présente les différents bonus. Nous pouvons y voir, à gauche, le pouvoir d'eau, suivi par deux lots de pierres, le pouvoir de feu et l'invincibilité. Dans la partie droite, nous trouvons la cloche brisée, un petit Plee dont je parlerai plus bas, un liquide vert permettant d'augmenter la barre de vie, une vie supplémentaire et, enfin, le pouvoir de l'air.

Lorsque le joueur casse le bonus donnant une vie supplémentaire, un petit Plee apparait et le fuit. Pour obtenir sa vie supplémentaire, le joueur doit alors le rattrapper.

Les pierres
Les pierres associées aux bonus.

Pour attaquer les ennemis, Plee peut lancer des pierres. Les performances de celles-­ci dépendent des pouvoirs acquis par le joueur. Elles sont représentées sur l'image ci-contre. La pierre par défaut est en haut à gauche, suivie de la pierre de feu et des éclats de la pierre d'air et de feu combinés. La pierre obtenue en combinant les trois pouvoirs (air, eau et feu) constitue la ligne en dessous. C'est une pierre à tête chercheuse qui produit une pierre d'air, une pierre d'eau et une troisième de feu lorsqu'elle explose.

La boule bleue en dessous est la pierre d'eau, suivie par une bulle représentant la pierre d'air et d'eau combinés. Vient ensuite la pierre obtenue en combinant l'air et le feu, puis une lave résultat de la combinaison des pouvoirs d'eau et de feu. Enfin, le ballon de baudruche en bas de l'image est la pierre d'air.

Éléments de la forêt

Capture d'écran
Une capture d'écran du premier niveau.

Le premier niveau se passe dans une forêt et ressemble à la capture d'écran ci-­contre. Une des difficultés de la conception graphique d'un tel jeu est de faire des éléments répétables. Par exemple, il faut pouvoir mettre des sols côte à côte sans qu'une démarcation apparaisse.

Il y a nombreux éléments graphiques dans un niveau, en plus des éléments généraux que l'on retrouve dans tous les niveaux (tels que les cloches de bonus). La galerie ci-dessous en présente quelques uns.

Quelques ennemis

La guêpe
Différentes positions de la guêpe. Son âme, sur la dernière ligne, apparaît quand elle meurt.

Le premier ennemi réalisé pour le niveau de la forêt est la guêpe. Elle est complètement disproportionnée par rapport à Plee, porte une écharpe et des lunettes d'aviateur.

Lorsqu'elle voit le joueur, elle le vise et tire son dard vers lui. Autrement elle vole en faisant des rondes. Lorsque les ennemis meurent, leur âme apparaît. Le joueur peut l'attraper pour gagner de l'énergie.

Le pic-vert
Différentes positions du pic-vert.

Un autre ennemi rencontré dans la forêt est le pic-­vert. Il tape du bec sur un arbre lorsque le joueur le rencontre. Quand celui­-ci se rapproche, l'oiseau le fixe du regard. S'il se rapproche encore, alors il lui fonce dessus, bec en avant, puis retourne à sa position initiale en volant.

Le pic-­vert a un look de rockeur avec sa banane, ses pattes, son bouc et ses lunettes de soleil. Il perd tout cela quand il meurt, ainsi que de de nombreuses plumes.

Éléments et personnages récurrents dans le jeu

Le point de sauvegarde
Le point de sauvegarde.

Certains éléments apparaissent dans plusieurs niveaux. L'objet ci­-contre sert à sauvegarder la position du joueur. Si ce dernier meurt, il réapparait devant ce panneau. Dans le jeu, les côtés gauche et droit sont indépendants et montent respectivement lorsque le premier ou le second joueur passe devant.

Chaque panneau est une planche tenue par un cadre en métal. Sur la planche, une silhouette et une flèche suggèrent la réapparition au pied de l'appareil. Les encoches dans les planches représentent le numéro du joueur. Enfin, une petite ampoule décorative indique son état.

Dans la galerie ci-dessous, le gros pot de miel doré est présent en plusieurs exemplaires dans les niveaux. Si le joueur récupère tous ceux d'un niveau, il gagne une vie supplémentaire.

Lorsque les joueurs se retrouvent devant le dernier objet ci-dessous, un lien se crée entre eux (un élastique, un ressort, par exemple). La lampe orange de gauche s'allume quand le premier joueur est présent, celle de droite réagit au second joueur. Dans une partie à un seul joueur, tout reste éteint et la corde est absente.

Certains personnages interviennent à plusieurs moments du jeu, dans plusieurs niveaux. Par exemple, le hibou ci-dessous ouvre la porte vers un niveau secret dans chaque niveau, à condition que le joueur ait trouvé auparavant sa noisette porte bonheur.

Ce personnage noir entouré d'une aura est Dieu, le grand ennemi du jeu. Il est constitué de fibres, semblables à des fils de laine, lui permettant d'apparaître sous différentes formes. Lors de sa première apparition, il adopte cette forme d'humain.